Petites Formes

Le jardin japonais

Installation parcours, visuelle et sonore en intérieur et extérieur. Diurne.

Le jardin japonais est un parcours sous forme d'énigme, où chaque objet accessoire ou lettre sont de nouveaux indices pour le spectateur.
De Paris à Tokyo, en passant par Aubervilliers, nous suivons sous forme d'un journal intime le destin d'un facteur sans emploi, devenu en quelques mois spécialiste en fuju.

12 septembre 2005
Suite à la privatisation de la poste, j'ai perdu mon emploi. J'étais le premier d'une longue liste. Le jour de mon départ, le chef du service m'a remis une sacoche de lettres égarées, «N'habite plus à l'adresse indiquée».

15 septembre 2005
J'ai pris cela comme un signe. Et j'ai déménagé. Je me suis installé à Aubervilliers.

3 octobre 2005
Un jour, désemparé, je suis allé dans le quartier des magasins généraux. J'étais à la recherche d'un travail, mais j'agissais comme un rôdeur. A la nuit tombante, un homme m'a abordé. Il s'appelait Yamagashi, l'homme aux multiples visages. Nous avons fait affaire en quelques heures.

10 octobre 2005
J'ai hérité de trois valises de produits cosmétiques et d'un billet aller-retour pour Tokyo. De facteur, je suis devenu commis voyageur.

30 octobre 2005
La première difficulté a été de me loger, moi et mes trois valises. A l'hôtel Horribe, en face de la gare, j'ai cohabité avec des étrangers de passage.

7 décembre 2005
 Au nord de Ginza, dans le parc d'Hibiya, j'ai rencontré une multitude de femmes, toutes plus jolies les unes que les autres. Mes produits cosmétiques disparaissaient à vue d'oeil.

15 janvier 2006
Je fréquentais les restaurants aux alentours de Tsukiji. Dans ce grand marché, je me suis découvert un goût trés prononcé pour le fuju, ce poisson particulier.

1er avril 2006
 La demande d'envoi express de courrier par fuju est impressionnante. Pour pallier aux exigences de la clientèle, j'ai du ouvrir une nouvelle ligne pneumatique.

Création 2005
Equipe : 2 scénographes
Jauge : accès libre comme une visite d'exposition
Durée : 20 mn la visite